Vins de rêve - Dîner chez les grands producteurs

Christophe Perrot-Minot est un bon génie de la Bourgogne. Ses yeux éclairés de l'intérieur par une simplicité joyeuse traduisent son rapport émotionnel avec le vin. Sa rigueur culturale et œnologique forge son sens de l'esthétique gustative. Avec la reprise du domaine Pernin-Rossin pour le millésime 2000, il peut se permettre de passer Noël au balcon. Tous ses vins offrent un velouté enjôleur avec ce brin de fraîcheur nerveuse qui leur donne une élégance ineffable. Sur Chambolle, Morey, Gevrey, Vosne et Nuits, villages, premiers crus et grands crus allient la force à la subtilité, la profondeur au fruité. Pour la messe de miniut, ils constituent une force et une onction extraordinaires, comme un Magnificat sous les voûtes de Saint-Pierre de Rome.

CHRISTOPHE PERROT-MINOT À TABLE

Ses trucs et astuces : une fois la viande cuite, il faut la laisser reposer 30 minutes pour l'attendrir. Pour conserver ses légumes croquants, on les jette après la cuisson dans l'eau froide.

Son chef de référence : Jacques Lameloise

La cuisine au quotidien : à 95%, c'est Christophe qui cuisine, les desserts lui posent problème car il n'apprécie que modérément le sucre. Il consacre le repas du dimanche midi à ses quatre enfants. À cette occasion, il met en saveurs des plats plus ludiques.

Son repas de fête : son épouse norvégienne donne la tendance, elle fait venir ses produits de Scandinavie. Le steak de baleine convient bien à la rondeur de certains vosnes et chambolles du domaine. La viande de renne aime la réplique de vins plus charpentés comme les nuits, moreys ou gevreys. Quant au saumon sauvage, seul un blanc très sec peut lui donner la réplique.

LES VINS PRÉSENTÉS DU DOMAINE CHRISTOPHE PERROT-MINOT

Vosne-Romanée les Beaux Monts 2000 : robe dense, avec un nez de mûre et de pétales de rose qui fait saliver, bouche soyeuse aux tannins enjôleurs, ce vin opulent et élégant constitue un hymne aux grands vins de l'appellation.

Nuits-Saint-Georges 2000 Richemone : ce climat, qui fit la réputation du domaine Pernin-Rossin, continue d'être sur le devant de la Côte de Nuits avec ce 2000 d'une robe intense, un nez de mûre et d'épices, des tannins puissants et bien enrobés. Ce vin de chair se révèle d'une grande sensualité.

Mazoyères-Chambertin 1999 : robe sombre, nez minéral et épicé, magnifique assise tannique avec des tannins fermes et enrobés.

Charmes-Chambertin 1999 : robe intense, nez de mûre sur fond d'épices, attaque sphérique, bouche charnue et puissante, tannins soyeux, avec des flaveurs réglissées et mentholées. Ce vin déjà très caressant dispose d'une grande réserve.

LES ACCORDS

Le carreau de veau servi fondant est souvent un partenaire idéal du vin. Qu'en est-il de ces grands bourgognes ?

Avec le mazoyères, ils se tutoient car les tannins du vin sont élégants et bien enrobés.

Le charmes devient bêcheur, heureusement les carottes et les oignons le réveillent.

La richemone trop puissante domine le veau, seuls les navets peuvent contribuer à une forme de rapprochement satisfaisante.

Le vosne Beaumont 2000, fondant et charmeur, séduit tout de suite le carré de veau. Entre les deux naît le grand amour.